Créa' HistoireS

19 août 2014

Avis 2

Aujourd'hui j'aimerais vous parler de plusieurs livres, le premier étant le suivant :

La décision

Ce livre raconte l'histoire d'une jeune fille de seize ans qui accouche dans les toilettes de son lycée. Louise va devoir surmonter le choc l'incident mais aussi celui d'une famille qui ne la croit pas. Car la jeune fille n'a jamais eu de rapports sexuels.Un ami, Samuel, intrigué par son histoire va mener une enquête et trouver la réponse au mystère. Pendant ce temps Louise doit faire face à un choix : doit-elle garder l'enfant ou non ? Son séjour dans un centre maternelle va l'éclairer.

L'histoire porte sur le sujet compliqué qu'est le déni de grossesse car il est pour la plupart des personnes choquant. Mais l'auteur, Isabelle Pandazopoulos explore pour nous la question et nous raconte l'histoire de la jeune fille naturellement et nous confronte aux points de vue de différents personnage de l'histoire.

J'ai beaucoup aimé ce roman qui traite un sujet délicat avec sensibilité. Il est assez bouleversant et il est très dur de s'arreter avant la fin.La-Decision-un-livre-sur-le-deni-de-grossesse-d-une-adolescente_article_visuel


L'enfant du cirque

C'est l'histoire d'une petite fille qui travaille dans un cirque depuis l'age de six ans. Sa mère l'a vendue pour s'acheter avec l'argent un manteau en laine et une paire de gants en cuir. En tout qu'à c'est ce que lui a dit Mme Zénita, la directrice du cirque qui l'a acheté. Ellen va vite découvrir certaines choses qui lui avaient été cachées et va vite comprendre que "les monstres ne sont pas toujours ceux qu'on croit".

Un livre assez émouvant que je recommande vivement.l-enfant-du-cirque_ouvrage_popin

Posté par Crea histoire à 16:34 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,


Le monstre de la foret première partie

Méline Chae aimait se promener dans les bois près de chez elle.  Un grand arbre creux l'acceuillait pendant une heure ou deux avant de la laisser repartir en fin de soirée. Là, elle lisait ces livres de sciences-fiction que sa mère lui interdisait de lire mais qu'elle appréciait tant.

Une après-midi, Méline se rendit au bois. Les lieux étaient étrangement sombres pour ce moment de la journée et plus elle s'enfonçait dans le bois plus  l'obscurité s'épaississait. Ne comprenant pas ce qui était entrain de se passer, elle s'arreta et regarda autour d'elle... Rien, elle ne voyait pas plus loin que son nez, seulement du noir, le vide. Pourtant ce qui effrayait le plus Méline semblait  venir de partout, au dessus, en-dessous, à droite, à gauche, partout ! Un son, différent de celui de la forêt, semblable à un long raclement, comme si des vers géants se traînaient vers elle. Prise de panique la jeune fille se mit à courir aussi vite qu'elle le pouvait, les branches, semblables à des immenses mains serties d'ongles grands et pointus lui lacéraient la peau. Les racines la faisait trébucher sans cesse si bien qu'elle se tordit la cheville et tomba. Alors, la jeune fille se rendit compte qu'elle était perdue dans ce bois qui ressemblait maintenant à un trou sans fin où elle semblait destinée à mourir. En larme, Méline s'écroula et se cacha sous une racine espérant passer inaperçue au près des choses qui la poursuivait. D'un coup, le bruit s'intensifia, de plus en plus fort puis, plus rien. Un long silence angoissant terrifiait la jeune fille. Elle pouvait entendre son coeur battre... BOUM BOUM, BOUM BOUM, BOUM, BOUM, BOum, boum... Une fois calmée, la jeune fille sortie de sa cachette, peut rassurée. Debout, aux aguets, elle attendit, écoutant attentivement le moindre bruit mais rien ne vint. Une minute, deux minutes passèrent sans aucun bruit même pas le vent dans les branches ne dérangeait ce silence suspect. Un pas après l'autre Méline reprit sa marche tant bien que mal, cherchant une source de lumière. Soudain, un frisson lui parcourue l'échine, un mauvais pressentiment l'assaillit lui indiquant de ne plus bouger. Alors, lentement elle s'arreta. D'un coup, une branche craqua derrière elle. Elle eu juste le temps de se retourner avant de voir une bête énorme se jeter sur elle.

A suivre...

 

Posté par Crea histoire à 15:54 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

31 janvier 2014

texte d'après la gloire de mon père

Ce texte est tiré de "La Gloire de mon père " racontant la journée de chasse du point de vue d' Augustine ( la mère de Marcel ) J l'ai rédigé en 5eme

     Le matin, quand je me réveillai, le soleil entamait son premier quart.Je partis vers la chambre des garçons pour leur souhaiter le bonjour et pour annoncer (avec regret ) que Jules et Joseph étaient partis à la chasse. Je me sentais mal car je n'aime pas mentir et j'avais peur de la réaction de Marcel. Je m'arrêtais à la fenêtre et je vis Paul jouer avec des cigales dans le jardin. Je pensais que Marcel dormait toujours. Ce serait mieux de parler à Marcel sans la présence de Paul. Je me dirigeai donc vers la chambre. Je toquai... rien. J'ouvris alors la porte et je découvris avec stupéfaction que Marcel n'était pas là ! Je crus qu'il avait appris la nouvelle, qu'il avait entendu les hommes et les avait suivis !

     Je descendis, apeurée et je découvris un papier sur la table : " Ma chère petite maman. Ils ont fini par m'emmener avec eux. Ne te fais pas de mauvais sang. Garde-moi de la crème fouettée. Je te fais deux milles bises."

     Non, ce n'était pas possible ! Je me remémorais la conversation d'hier, après le départ de Marcel :

" Je n'aime pas mentir à mon fils, Jules. dit mon mari.

-Mais s'il venait, il nous ralentirait ! répondit Jules.

D'ailleurs, as-tu préparé nos carniers, Augustine ? "

     De plus, si les hommes avaient accepté de l'emmener, ils auraient écrit eux même le mot pour me prévenir !

Non, Marcel les suivait de loin, c'était sûr ! Qu'allait-il manger !? Il risque de se faire tirer dessus ! Comment a-t-il su ?

Je sortis et demandait à Paul s'il en savait quelque chose :

"Paul ! Marcel n'est pas ici. Sait-tu où il est ?

-Non! Il n'a pas suivi l'oncle Jules et père en cachette à la chasse ! s'empressa-t-il de répondre . 

-Tu sais, Paul, tu ne te feras pas punir si tu me dis la vérité et puis, c'est important pour moi de savoir où est ton frère.

-D'accord, je vais tout t'expliquer :

Hier, après- midi, je t'ai vu préparer de l'omelette aux tomates! Je t'ai vu ranger les courses et j'y ai vu un grand saucisson, des côtelettes, du pain et du vin. Seulement, au dîner nous n'avons rien mangé de tout cela ! Alors, je suis resté derrière la porte de la cuisine, et j'ai tout entendu! Mais quand je t'ai entendu arriver j'ai couru dans la chambre. Marcel m'a demandé ce que je faisais et je lui ai répondu que j'étais au toilettes. Après tu es venue et tu nous a souhaité une bonne nuit. Dès que tu es partie, je racontais tout ce que je savais à Marcel. Il ne me croyait pas, alors, il est descendu vérifier par lui même si ce que je disais était vrai. Ensuite, il est remonté, a préparé ses affaires puis s'est recouché. Le lendemain, quand j'ai entendu papa et l'oncle Jules, j'ai réveillé Marcel. Il s'est habillé et il est parti.

-Merci Paul. lui ai-je répondu."

      Je passai toute la journée à regarder par la fenêtre, sortir et crier: " Marcel !". Le midi, je brulai la nourriture et je ratai la crème fouettée. Je m'étais même coupé avec un ciseau !

Enfin, je les vis arriver.

Fin

Posté par Crea histoire à 20:49 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24 janvier 2014

Cette histoire à pour but de créer le doute, qu'en dîtes - vous ?

J'ai toujours été un gros lecteur.

Ce soir-là, alors que l'hiver recouvrait petit à petit Londres, j'étais confortablement assis dans mon fauteuil, avec une tasse de thé. Je venais de finir le roman  " Coeur d'encre ", un livre qui raconte l'histoire d'un père et sa fille ayant le pouvoir de faire sortir les personnages de leurs livres. En allant le ranger, je retrouvai un livre que j'adorais mais que je n'avais pas lu depuis longtemps. Je me décidai donc à le relire. Je lus à voix haute pour briser le silence inquiétant d'une nuit hivernale.

Bientôt, le sommeil m'arracha, m'emmena dans sa prison de rêves pour m'y garder j'usqu'au petit matin. 6h30. Il était bien tôt, on était dimanche et j'était bien trop fainéant pour me lever. Je repris donc mon livre au début, car, pendant mon sommeil il s'était mystérieusement refermé.

Mais très vite, je remarquai qu'il manquait des mots. Je crus tout d'abord que j'étais fatigué car il était tôt, alors je me levai et j'allai me faire un café.De retour dans mon salon, des évènements étranges s'y passèrent. Ma radio et ma télé se mirent en route, mon thé, pas terminé, se réchauffa et disparut petit à petit comme s'il était bu ; mes livres flottaient et les pages tournaient de temps en temps.                                                             Étais-je en train de rêver ?

Tout à coup, je me mis à flotter dans l'air imité pas tous les autres objets de la pièce !!! J'étais terrorisé, paralysé par la peur et cette sensation inconnue.

Soudain, un frisson me parcourut l'échine, me glaçant le sang au passage.

-N'est-ce pas amusant de flotter ainsi ? me demanda-t-on.

Je me retournai pour voir d'où venait cette voix caverneuse. Mon coeur s'arrêta, trois personnes étaient là, comme si c'était normal. Pourtant rien n'était normal, ça ne pouvait être possible, j'étais fou ! Ces gens sortaient tous droits de mon livre ! Mon sang ne fit qu'un tour, il ne fallait pas qu'ils sortent, sinon ce serait une catastrophe comme dans " Coeur d'Encre" !

Les trois hommes commençait à se diriger vers la porte, alors, prenant mon courage à deux mains, je nageai vers le livre et commençai à déchirer les pages. Alors, tout retomba, les hommes disparurent et moi, je m'évanouissais.

Je me réveillai sur mon fauteuil, j'avais rêvé.

Jamais je ne sus ce qui s'était vraiment passé ce matin car à mon réveil, le salon était bien rangé, mais la télé et la radio étaient allumées, mon café froid et il ne restait plus rien du thé. Et le plus terrifiant était que des habits gisaient pas terre !

FIN

Posté par Crea histoire à 21:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

22 janvier 2014

Mon avis

Bonjour,

J'aimerais vous parler d'une "série" : Oksa Pollock.

Cette saga composée de 6 livres tous plus intriguant les uns des autres est écrite par Cendrine Wolf et Anne Plichota.

Dès le début, on est plongé dans cet univers fantastique, fascinant mais plein de danger.

L'histoire raconte l'aventure d'une jeune fille de 13 ans découvrant qu'elle détient des pouvoirs surnaturels et qui va essayer de revenir dans son monde d'origine d'où sa grand-mère a dû fuir. Elle découvrira que son chemin est plein d'embuches que le "félon" Orthon lui lancera.

De plus ses sentiments sont partagés entre deux garçon, son meilleur amis Gus et Tugdual, le jeune homme froid et mystérieux.

Je vous le recommande vivement et vous souhaite une bonne lecture !

Voici un lien : http://www.officiel-oksapollock.fr/#Annonce.TB

Posté par Crea histoire à 15:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

21 janvier 2014

La perle de mer

Cette histoire est une de mes premières histoires racontant la création des marées.

 

Il était une fois, une jeune fille nommée Pénélope qui vivait sur l'île " Arigas ". Elle adorait se baigner tout comme elle aimait les animaux et la nature.

Un jour, un garçon nommé Maré se moqua d'elle, pour sa laideur. Alors, elle devint le bouc émissaire de tous ces amis.

La jeune fille pria alors la déesse Vénus ( déesse de la beauté ) de la rendre plus belle. Vénus lui demanda d'aller chercher un perle ( pour pouvoir la transformer) nommée " Perle de la Mer " qui se trouvait au fond de la mer.

La nuit venue, Pénélope partit car elle ne voulait pas que son père l'empèche de partir. Comme elle était fatiguée, elle s'endormit dans un fossé.

    Le lendemain, elle se réveilla sur un lit de paille. Elle se trouvait dans une cabane au bord du rivage. Elle prit un papier et un crayon qu'elle trouva et écrit : "Merci" pour remercier la personne l'ayant emmené  au plus près de la mer.

Pénélope sortit de la maison et plongea dans l'eau. La jeune fille nagea beaucoup et au bout d'un moment, elle vit une lumière scintiller au fond. Elle plongea et descendit.

C'est alors qu'elle aperçut la Perle posée sur un socle. Quand elle la prit, la mer commença à descendre. Pénélope reposa alors la perle et la mer remonta.

Elle la reprit et cria en direction de ciel : " Je l'ai, que doit-je faire maintenant ? ". Mais Vénus ne répondit pas. La jeune fille, impatiente, reposa la perle. La mer remonta d'un coup et, sous l'effet de la surprise, Pénélope repris la Perle et commença à nager vers le rivage. Elle comprit très vite qu'elle était coincée dans une algue. En essayant de se défaire de son emprise, elle lâcha la perle qui se cassa en deux sur le socle et, l'un des morceaux coula. 

Pénelope essaya à nouveau de se défaire de l'algue mais elle n'eut pas le temps de se dégager et se noya.

Vénus, qui l'observait, eut pitié d'elle. La déesse lui rendit la vie et exauça son voeu : devenir belle.

La moitié de la Perle étant seule sur le socle et l'autre moitié, perdue, la mer s mit à monter et à descendre sans arrêt. La déesse voulut savoir comment la jeune fille voulait appeler ce phénomène.

Pénélope voulut l'appeler " la Marée" en hommage au garçon à qui elle doit cette aventure.

 

Posté par Crea histoire à 17:04 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

20 janvier 2014

Bonjour !

J'aime écrire et lire. Mais aussi inventer de nouvelles histoires, à partir de romans existants ou de mon invention.

Je me sers de se blog pour vous présenter mes textes.

Bon ! Je ne suis pas Stephen King mais c'est juste pour le plaisir d'écrire et de partager !

N'hésitez pas à commenter, bons ou mauvais du moment que ce soit poli, et constructif ! Merci

Posté par Crea histoire à 19:19 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,